du pain, du vin, du chien

door johan_velter

Ecrit je ne sais pourquoi un quatorze juillet

Un homme court dans la plaine
après les oiseaux qui s’envolent
mais cet homme n’est pas un homme
ce n’est pas un homme mais un chien
qui court après les oiseaux qui s’envolent
au-dessus de la plaine dans laquelle court un homme
un homme qui court après rien
ou peut-être bien après des produits agricoles
mais les produits agricoles volent
volent volent comme le chien
le chien qui court dans la plaine
après des oiseaux qui s’envolent
puis l’homme s’arrête de courir pour s’essuyer le front
les oiseaux sont partis
le chien s’est couché
et les produits agricoles sont allés au marché

Raymond Queneau, Le chien à la mandoline, 1969

Advertenties