les douze mois (10)

door johan_velter

oktober_gebroeders-van-limburg

(Octobre)
La chasse

Dans les forêts qui s’étiolent
mille folles et babillardes folioles,
langues jaunes, jonchent le gazon vert :
l’été s’est tu, les brouillards l’ont couvert.

Par la dernière porte
qui bâillait claire entre deux nues,
ses feux éteints et sans escorte,
l’été s’en est allé.

L’été s’en est allé vers l’aventure ;
Et l’automne s’en est venue,
lourde de pourriture,
avec des oiseaux morts pendus à sa ceinture.

Automne ! Automne !
Une âcre odeur sort du fourré
où le gibier s’assemble et s’est terré ;
Automne mûre ! automne lasse !
Une odeur fauve, une odeur grasse
circule au bois dès que tu passes.

Ecume et or, soie et velours ;
voici chevaux et cavaliers
battant les champs et les halliers
de galops lourds ;
voici venir leur rythmique tonnerre
et retentir l’écho et haleter la terre
et, comme un gong, vibrer et gronder l’air.

La chasse passe et c’est l’éclair :
et les feuilles, comme arrachées
et cravachées
par l’ouragan des chevauchées,
volent, en tourbillons
d’ailes mortes et de haillons :
c’est l’automne, l’automne ardente et enivrée,
les mains rouges de venaisons ;
l’automne molle et saturée
du sang qui coule aux horizons.

En bas, dans la vallée, auprès des eaux tranquilles,
fours et granges restent blottis ;
petits clochers et villages petits
en jeux de quilles.
Chaumes pauvres et pauvres gens,
frileux de vie et sans argent,
que l’automne en leur misère enlise,
et qui fêtent la Toussaint grise
et l’Octave des trépassés,
avec le vieux bourdon cassé
de leur église.

Automne ! Automne !
La chasse passe et c’est l’éclair.
Et des buissons foulés et des mares pourries
saignent toutes les fleurs de la tuerie ;
la chasse passe et passe
pendue aux crins des étalons cabrés ;
la chasse roule et vole et puis bondit
avec les heurts, avec des cris,
en galops fous, vers l’incendie
rouge et fumant de la curée.

Emile Verhaeren, Les douze mois (1895) (Poésie complète 7, AML éditions, 2009)
Beeld : De gebroeders van Limburg, Oktober, Les très riches heures du Duc de Berry (begin 15de eeuw)

Advertisements